2010
08.19

Un rappel d’histoire

Le vol libre dans le Cantal n’a pas attendu la venue des écoles pour exister.Tout le monde était libre de voler sur les sites du col d’Aulac, du Plomb du Cantal, de Nozière, de Brezon, du col de Cère, de Vic sur Cère, du Rocher de Laqueille et du Puy Mary.

S’il est logique qu’une école ne se serve pas de l’outil de travail créé par ses concurrents pour exercer son activité, personne n’a le droit de s’approprier ce que l’histoire a fait.

L’école Thang ka a fait naitre les sites de Embec et de  Angouniou pour faire fontionner son école et tolère les présences étrangères si cela est vraiment nécessaire.

L’école Parapente Puy Mary a ouvert le site de Chabraire sur le Claux pour son fonctionnement, ce qui a entrainé la disparition de celui du Col de Cère. Cela est fort dommage car ce site Nord ouest permettait à tous de voler sans posséder un 4×4.

A moins que quelqu’un souhaite lui fermer les portes de cette belle vallée, sachez que Cantal Air Libre va faire revivre le site du Col de Cère avec le décollage de Nolly. Deux atterrissages possibles: la Maurinie pour le vent de Nord et un autre en cours de création pour le vent d’ouest.

Chacun pourra donc travailler en toute tranquillité!

En 2011 l’école sera définitivement installée au camping de Mandailles : on pourra voler sur le Puy Mary,  la Tourte ,le Tal, Neronne, Aulac, Nolly, Brezon, le Plomb, Vic et la plaine.

Cantal Air Libre pense que la concurrence entre école ne doit pas se faire par l’appropriation des sites, et donc ne manquera pas d’informer ces concurrents des progrès faits dans les démarches pour l’utilisation du Puy Mary sud afin que tout le monde puisse en profiter.

Les commentaires sont fermés

Theme Tweaker by Unreal